Témoignage d’une participante à la session de février/mars 2014:

Pour moi cette formation intense, a été à l’image du programme intensif d’une machine à laver le linge !

  • Pour commencer : désamidonnage complet pour les raideurs, les a-priori, les idées « toutes faites » qui nous sclérosent dans certaines positions ou attitudes (programme à utiliser régulièrement, les mauvais plis reviennent vite)
  • Rinçage à l’eau douce : le plus souvent possible comme tous ces moments de prière qui unissent, réunissent, redonnent des forces.
  • Essorage 1000 tours : chaque fois que j’ai été bien bousculée intérieurement, me laissant remettre en question sur des choses que je croyais acquises et comprises.
  • Lavage à 90° : j’ai bien transpiré sur la question de nos émotions. Émotions à identifier, à connaître, à nommer, à partager. Si je les apprivoise, je pourrai mieux appréhender celles des personnes que je visite et donc mieux les accompagner.
  • Programme séchage avec cette petite lingette sentant bon la lavande qui rend votre linge très doux et souple, pour tous ces moments de prière personnelle où j’ai bien compris que je n’étais pas seule sur ce chemin des visites et que Dieu m’assurait sa présence et son soutien indéfectibles.
  • Programme « coton quotidien » : la relation avec les autres et tout ce qu’ils ont à m’apporter. Voilà un des programmes les plus riches de cette formation : les partages d’expériences concrètes, les témoignages authentiques et vivants qui ont marqué ces journées passées ensemble.

Cadeau !

Pascale G.

Après avoir suivi la formation de visiteur bénévole organisée par l’A.E.B.E., nous voici maintenant visiteur dans les Maisons de Retraite.
Nous rencontrons toute personne sans distinction, qu’elle nous soit signalée par l’animatrice ou non, ou au hasard d’une porte ouverte et d’une main tendue.

Nous essayons d’être à l’écoute de la personne dans sa totalité physique et morale, afin de mieux la comprendre et l’aider. Nous donnons de notre temps en nous rendant disponible à son attente, le temps d’une visite. Nous rencontrons aussi parfois les familles qui, elles aussi ont besoin de mettre des mots sur leur peine.

Participant à la formation

Le groupe de parole avec la psychologue, nous aide à clarifier les situations les plus complexes, et à « évacuer » parfois ce qui est trop lourd à porter. C’est aussi l’occasion de partager nos expériences avec les autres visiteurs.

Devant tant de souffrance et de solitude, nous nous sentons souvent petits, impuissants, une  » goutte d’eau ».
Mais la richesse d’une rencontre vécue dans la confiance et la sérénité, une main tendue qui se referme pour nous dire merci, sont autant de signes qui nous confortent dans notre rôle de visiteurs bénévoles.

Y. R.