Le site des Oisillons s’étend sur quelques hectares de terrain très pentu, mais nous avons la chance de posséder aussi une grande parcelle plate.

L’A.E.B.E. s’efforce d’entretenir ce grand domaine longtemps resté en friche.

Depuis trois ans la vie revient, petit à petit, grâce à la création de jardins.

jardin1

Chaque année au printemps, des tracts affichés ici et là dans Lamastre informent que des parcelles de terrains sont mis à disposition de jardiniers.

Les conditions sont très peu contraignantes :

  • Être à jour de sa cotisation de membre de l’association.
  • Être respectueux de l’environnement.
  • Aider bénévolement à l’entretien de la propriété d’octobre à Mars un après midi par mois.

L’association met à disposition :

  • Les outils (bêche, râteau, tondeuse, etc.)
  • L’eau de la grande réserve.
  • La véranda pour les semis du printemps.

Chaque jardinier délimite le lopin qu’il veut cultiver, le retourne à sa convenance et y plante ce qu’il veut.

Les conseils des anciens sont les bienvenus si chacun respecte la liberté de l’autre.

Notre propriété ne ressemble plus à celle de « la Belle au Bois Dormant » ! Les voisins sont ravis de l’animation qui y règne et de la beauté retrouvée des haies entretenues et fleuries.

Les jardiniers, pour la plupart habitants les H.L.M. voisins, sont heureux de ce contact retrouvé avec la nature et les promesses des récoltes.

Au début de l’été, le niveau de la réserve d’eau baissait au fur et à mesure que la chaleur s’accentuait et l’inquiétude a provoqué quelques tensions entre les jardiniers… Mais la pluie est venue pacifier les relations. Les jardiniers ont appris à se connaître et se reconnaître et leur complicité faisait plaisir à voir à l’automne !

Le Jardin des Oisillons

En mars prochain nous reconduirons l’expérience. Certains jardiniers reviendront, il y aura sans doute des nouveaux. Nous limitons à cinq le nombre de parcelles ainsi confiées, car il nous faut garder de la place pour les futurs locataires de la maison solidaire qui souhaiteraient eux aussi jardiner.

En effet, lorsque les douze logements prévus seront habités, nous espérons bien poursuivre cette expérience avec les Lamastrois et les habitants des Oisillons pour que notre Maison Solidaire soit ouverte et conviviale non seulement pour les locataires du lieu mais aussi pour leurs voisins.

Petit historique

En 2013, nous avons mis à disposition une parcelle de terrain à des personnes aimant jardiner, mais n’ayant pas de terre pour exercer leur passion.

C’est en tout cinq parcelles qui ont été délimitées pour et par ces 5 jardiniers… tous très connaisseurs et heureux de retrouver les joies du jardinage.

Leur organisation sur le terrain fut un grand bonheur. Et bien vite, malgré le printemps maussade nous avons vu apparaître les prémisses de belles récoltes.
Et si un couple parmi ces heureux jardiniers, vient de déménager vers d’autres horizons, il y a déjà des projets en germe pour le printemps prochain !

2014

Cette année, à nouveau, le printemps a vu éclore quatre beaux jardins potagers sur le terrain plat des Oisillons.
Quatre jardiniers travaillent régulièrement sur le lopin de terre qu’ils ont eux même délimité, défiant les aléas climatiques : manque d’eau en juin… et trop de pluie en juillet… et encore plus en août ! Les récoltes s’annoncent bonnes malgré tout !
Le reste du terrain est bien entretenu par l’un des jardiniers – venu du Nord de la France – qui essaie de s’acclimater en Ardèche.

2015

le jeudi 5 mars, les jardiniers se rencontreront organiser le printemps et l’été dans les jardins des Oisillons.Jardin des Oisillons